Accueil > Programme > Programme 2010-2011

 Programme 2010-2011

vendredi 8 avril 2011

Jeudi 23 septembre 2010

Thibaut Derien - Le Comte d’apothicaire

20h30 – Salle du Centre réformé, Delémont

+ Bertrand Louis en 1ère partie

Thibaut Derien est accompagné par Bertrand Louis (piano, guitare, stompbox), Cyril Giroux (piano, mélodica) et Marcel Lüscher (clarinette, clarinette basse, trompette)

« Â Un charme qui àla conjugaison d’éléments a priori fort simples, mais très élégamment ajustés : la voix du chanteur, au grain grave et soyeux ; ses textes truffés de dérision et de jeux de mots pas trop lourds ; ses mélodies claires et harmonieuses ; ses arrangements riches mais digestes, régals pour l’oreille, qui marient des cuivres solides aux échos de contrées de l’Est, àdes banjos sautillants, comme échappés du Grand Ouest. Une fluidité sans accroc, comme si le chanteur avait trouvé son équilibre intime et musical dans ce premier opus solo. » Valérie Lehoux, Télérama

Thibaut Derien sur myspace

En 1er partie

Bertrand Louis

En 1ère partie : Bertrand Louis. Coup de cÅ“ur du Temps des cerises, l’artiste belfortain – qui se trouve aussi avoir réalisé l’album de Thibaut Derien - a sorti ce printemps un extraordinaire CD-policier, Centre commercial, trouble et brillant, dont il vient donner àDelémont version solo avant sans doute un passage avec son propre groupe. Bonheur !

Bertrand Louis sur myspace


Jeudi 28 octobre 2010 - Chanson

Buridane

20h30 – Salle du Soleil

Tignasse blonde en bataille. Une tempête sous ce crâne. Visage d’enfant et regard perçant. Depuis 2008, Buridane avance guitare au poing, de scène en scène, de ville en ville. Elle nous parle d’elle. Se met ànu avec pudeur. Avec ce goà»t pour l’essentiel qui lui vient de la danse. Dans l’intimité des cafés-concerts ou dans les grandes salles de France, aux côtés d’artistes tel que Cali ou Arthur H, les mots de Buridane bouleversent. Certitudes, doutes, violence, douceur, nous sommes pris dans sa tempête. Les chansons de Buridane passent de son ventre au nôtre.

Toute jeune artiste qui tire son nom de scène de la nécessité vitale de savoir faire des choix, Buridane est particulièrement attachante. Acoustique et folk, elle se détache sur la nouvelle scène française par un accompagnement de guitare, qui fait la part belle àsa voix, véritable porteuse de sens.

Buridane sur myspace


Mercredi 17 novembre 2010 – Chanson

François Corbier - Presque parfait

20h30 – Salle du Soleil, Delémont

Accompagné àla guitare par Cédric Gombart

« Après 19 ans de télévision, Corbier a repris sa guitare, son chemin de troubadour facétieux, espiègle, ironique, et balade ses chansons aigres-douces du coin de son sourire, l’air de rien, et ça fait mouche ! Un jeune homme étonnant de 65 balais, qui en 2 coups de cuillère àpot et 3 notes d’accordéon, tire notre petit monde étriqué de sa torpeur ! C’est gai, c’est frais, c’est enjoué. Ce garçon ne manque pas d’humour et il sait le partager. Il est loin, très loin le club Dorothée et Récré A2 où il a fait le pitre pendant toutes ces années pour les enfants scotchés devant leur écran. Faites donc un tour sur son site, rendez vous compte de ce qu’il fait actuellement et régalez-vous !  » Gérard Suter, RSR

Site de François Corbier

François Corbier sur myspace


Samedi 27 novembre 2010 – Chanson pop

CONCERT ANNULÉ

Florent Marchet : Courchevel

20h30 – Aula du Collège, Delémont

Florent Marchet (chant), Bertrand Perrin (batterie), Edouard Marie (basse), Sébastien Collinet (guitare)

« Â On a beau l’avoir croisé en collaborateur discret de Clarika, on a beau avoir lu et écouté cent fois Frère Animal, le livre musical écrit àquatre mains avec son complice Arnaud Cathrine, on a beau l’avoir vu promener ce projet sur toutes les scènes de France, Florent Marchet nous a manqué.

Florent Marchet ouvre son troisième album avec Benjamin, une petite chanson-miracle, portée par une basse groovy et une mélodie au sécateur, un lyrisme paisible et une mélancolie Formica, comme les vieilles chaises de cuisine de grand-mère qui ornent la pochette du single.

Le chanteur continue de côtoyer les hauteurs tout en jouant de la pop miniature, de grimper au sommet àmains nues : les mots sont toujours simples mais aiguisés comme un Opinel ("Benjamin, parfois on dirait qu’il n’a que nous"), les arrangements discrets mais élégants.  » Les Inrocks, aoà»t 2010

Florent Marchet sur myspace


Jeudi 2 décembre 2010 – Chanson

Hélène Martin : Voyage en Hélénie

20h30 – Salle St-Georges, Delémont

Elle a ouvert les portes de la poésie àbeaucoup, et son enregistrement culte Hélène Martin chante les poètes, chez Adés en 1980, fit revivre les textes d’Aragon bien sà»r, mais aussi de Jean Genet (Marc Ogeret, Etienne Daho puis Raphaë l ont repris Sur mon cou qu’elle a mis en musique avec l’accord du poète) et Pablo Neruda, Lucienne Desnoues, Jules Supervielle, Louise Labé, Philippe Soupault… Sa voix chaude, ses musiques habits de pluie pour les mots des autres ont rendu sonores leurs mots. En ce temps-làla poésie était terre étrangère et la chanson àtextes, un avatar particulier, que l’on tenait cachée dans les combles de l’indifférence, car tout devait être divertissement. Hélène Martin et sa guitare ont pris les mots par la main et le printemps redevenait possible.

« Â Je n’ai jamais su vivre en attendant les repas, en attendant le repos et la nuit. Sauf les nuits de l’amour où les corps aimantés se rejoignent, mais là, ce n’est pas attendre. Je n’ai jamais su vivre comme les gens qui attendent.
Je n’ai su que pointer du doigt la lucidité des poètes. Ils voient et donnent àvoir, c’est difficile et suffoquant comme un ouragan.  » Hélène Martin

« Â Nous n’avions pas fini de nous parler d’amour. / Nous n’avions pas fini de fumer nos Gitanes. / On peut se demander pourquoi les cours condamnent / Un assassin si beau qu’il fait pâlir le jour.  » Jean Genet, Sur mon cou (Le condamné àmort)

Site d’Hélène Martin

Écouter Hélène Martin sur Deezer

------------

Vendredi 28 janvier 2011 – Chanson / Jazz

Tranches de Vian, par la Cie Paradoxe

20h30 – Salle St Georges, Delémont

Age conseillé : dès 10 ans

Mise en scène : Yves Pinguely ; conception, arrangements : Pascal Chenu

Jeu : Pascal Chenu, Nadège Allaki, Nicolas Levon Maret, Isabel Mayor, Jeremy Calame, Yves Pinguely

Flore, Tabou, Sartre, Queneau et les autres. Qui se souvient aujourd’hui de ces lieux et de ces noms ? Lieux de culture, berceaux du jazz, noms de rêveurs lucides d’un monde nouveau, qui se rappelle leur ironie mordante et la contestation qui les habitaient ? Boris Vian était de ceux-là. Mort il y a 50 ans, ce trompettiste, auteur et chanteur, compère d’Henri Salvador, importateur du rock en France, reste un poète décalé, dégainant aussi bien le solo de jazz que le polar. Aujourd’hui, Pascal Chenu et Yves Pinguely lui rendent hommage le temps d’un spectacle et d’un florilège de chansons. Sans encens, ni flonflons, mais avec le rire chevillé au corps et l’insolence qu’il mérite. Vian, 50 ans plus tard, est toujours là, comme un poil àgratter en chansons et en textes, servi par des artistes uniques et farceurs trop rares sous nos latitudes. Ici, Vian a trouvé ses héritiers !

Entrée : Frs 30.- / AVS, AI, membre TDC : Frs 25.- / Jusqu’à25 ans : Frs 15.-

Voir Tranche de Vian sur Youtube


Samedi 5 février 2011 – Chanson / Québec

Pierre Lapointe : seul au piano

20h30 – Salle du Centre réformé, Delémont

Jolis mots, images dures, l’étrange poésie de Pierre Lapointe se répand dans l’air. Et fait cogiter : il est question d’amour, de trahison, de désespoir, de mort, de suicide… Pierre Lapointe le dit lui-même, il fait des chansons "dépressives". L’ambiance, pourtant, n’est pas lourde. C’est tout l’art de ce trouvère moderne, qui se moque de lui-même et s’interrompt dans un fou rire après avoir chanté "Nous avons sur la langue, des tisons de feu".

Pierre Lapointe est une star au Québec. Son dernier album Sentiments Humains a été disque d’or en moins d’un mois et il a remporté le prix de l’album pop-rock de l’année. Voici donc l’occasion de découvrir en piano solo, un artiste majeur en pleine ascension et c’est vraiment sur scène qu’il faut le découvrir.

« Â Pierre Lapointe est ce qui est arrivé de mieux àla chanson depuis longtemps . Il est l’auteur d’une chanson parfaite.  » Télérama

Site de Pierre Lapointe

Pierre Lapointe sur myspace


Jeudi 24 février 2011 – Chanson / Québec

Richard Desjardins

20h30 – Salle St-Georges, Delémont

« Â La plus belle chose qui soit arrivée àla chanson francophone depuis bien longtemps s’appelle Richard Desjardins. De ce québécois se dégage la même évidence, la même force des mots, la même étonnante présence physique qu’un Brel par exemple. Seul avec son piano ou sa guitare, le gars d’Abitibi subjugue et chante de sa voix grave et plus forte que le vent depuis la toundra glacée en quête d’une rose, jusqu’àla présence tentaculaire des villes et des mines, jusqu’àce cancer des multinationales Yankees qui bouffe l’âme du Québec. Heureux de la pluie violente de ses mots, de l’orage qui gronde dans sa voix, meurtri car les fenêtres ouvertes par cet immense poète sont encore si peu fréquentées.  » Esprits Nomades

Richard Desjardins a été homme de l’année au Québec en 1999

Entrée : Frs 30.- / AVS, AI, membre TDC : Frs 25.- / Jusqu’à25 ans : Frs 15.-

Site de Richard Desjardins

Richard Desjardins sur myspace


Samedi 26 mars 2011 – Chanson

Nicolas Jules : Shaker

20h30 – Salle St-Georges, Delémont

Nicolas Jules (voix & guitare), Béatrice Gréa (contrebasse) , Roland Bourbon
(batterie).

La guitare de Nicolas Jules est électrique depuis 15 ans et ses airs de plus
en plus allumés. La démarche assurée et le verbe en équilibre. « j’irai
chercher dans le bizarre la chanson àqueue de lézard qui te restera
dans les doigts  ». Baroudeur décalé de la scène actuelle, dandy et
doux dingue, il ne raconte pas d’histoires, il chante les émotions fortes.

Nicolas Jules sur myspace


Samedi 30 avril 2011

Sarclo

20h30 – Salle du Centre réformé, Delémont

Avec sa voix qui traîne dans les chansons d’amour intimes, ses rimes qui claquent, ses airs de troubadour sarcastique, on pense parfois àCouture, Gainsbourg, Souchon, Renaud, Dutronc ou Desproges (qu’il cite d’ailleurs passionnément). On y pense… et on oublie très vite, parce que Sarclo est avant tout Sarclo, délicieusement barjot, insolent et touchant. Et s’il dit parfois des gros mots, c’est toujours pour dire des grosses choses.

Site de Sarclo

Sarclo sur myspace


PROGRAMMATION MAI LITTERAIRE 2011


Jeudi 12 mai 2011

Yves Ravey

20h15 – Salle voà»tée de la Maison Wicka, rue de la Constituante 7, Delémont

Yves Ravey vit et écrit àBesançon où il enseigne. Il est l’auteur de onze romans et de pièces de théâtre.

En 2003, il publie Le Drap (joué àla Comédie française en mars), un livre que la critique qualifie de chef-d’oeuvre. Septante pages « qui disent la mort du père empoisonné par les émanations toxiques, l’alcool et une conception héroïque du travail  » (I. Rüf, Le Temps).

L’écriture d’Yves Ravey se caractérise par un sens aigu de la précision qu’il va chercher dans ses moindres interstices.

L’auteur bisontin présentera son dernier roman Enlèvement avec rançon (Editions de Minuit), une histoire pas si banale que ça qui se déroule ànotre frontière àla saison des neiges.


Jeudi 19 mai 2011

Sylviane Chatelain

20h15 – Salle voà»tée de la Maison Wicka, rue de la Constituante 7, Delémont

Sylviane Chatelain réside àSt-Imier. Elle est romancière et nouvelliste. Elle a reçu de nombreuses distinctions dont le prestigieux Prix Schiller.

Dans ses livres, on retrouve des personnages parfois fragilisés par les aléas de la vie quotidienne ou en proie aux absurdités de notre monde : conflits, racisme, déplacements de populations, inégalités sans cesse grandissantes.

Son dernier ouvrage, Dans un instant,est un recueil de nouvelles que relient les mêmes thèmes, la perte et le manque, le déracinement, l’exil politique, économique ou intérieur, la soif du retour ou d’un ailleurs.

L’auteure nous lira des passages de son oeuvre.

Avec la présence de l’éditeur Bernard Campiche.


Jeudi 26 mai 2011

Oscar Peer

20h15 – Salle voà»tée de la Maison Wicka, rue de la Constituante 7, Delémont

Oscar Peer est né en 1928 àLavin (Basse Engadine). Il vit aujourd’hui àCoire. Le romancier engadinois a publié une vingtaine de recueils de nouvelles et des romans en rétho-romanche et en allemand dont un dictionnaire romanche-allemand.

Trois de ses livres ont été traduits et publiés en français aux Editions Zoé (Coupe sombre, La rumeur du fleuve et Eva).

En 2000, Oscar Peer a reçu le Prix des Auditeurs de la Radio Romande.
Ses récits sont ancrés dans son enfance et son adolescence. Les lieux et les personnages y ont une place centrale.

Une belle occasion de rencontrer et d’entendre cet écrivain suisse renommé.


Télécharger le programme 2010-2011

Télécharger l’affiche 2010-2011

Télécharger le flyers 2010-2011